Air France répond au flygskam

Air France répond à la "hnte de prendre l'avion" et compense ses émissions de CO2 sur les vols domestiques

Depuis le 1er janvier 2020, la compagnie Air France répond concrètement à la préoccupation environnementale des voyageurs avec un programme de compensation carbone systématique pour les vols domestiques.

La compensation des émissions sur les vols intérieurs de la compagnie française a débuté le 1er janvier 2020 pour les vols en France métropolitaine. Une façon de répondre à la vague de « honte de prendre l’avion (flyygskam) » qui se développe actuellement. Chaque jour, quelques 450 vols et 57 000 clients seront concernés par cette mesure, selon les calculs d’Air France, qui souligne que ce dispositif de compensation volontaire « s’inscrit dans la démarche globale de réduction de l’empreinte environnementale » mise en œuvre par la compagnie à travers « le renouvellement de sa flotte, ses pratiques de pilotage et son partenariat avec la fondation Solar Impulse pour développer des solutions durables pour l’aviation ».

La compensation prend la forme de six projets certifiés en Amérique du Sud (Brésil, Pérou), en Afrique (Kenya) et en Asie (Inde, Cambodge), tous sélectionnés avec EcoAct, pionnier de la neutralité carbone dans l’hexagone. Air France et EcoAct développeront en outre deux projets en France, dans le cadre du nouveau label bas carbone. D’ici à 2030, la compagnie de l’alliance SkyTeam vise une réduction de 50% ses émissions de CO2 au passager/km par rapport à 2005.

A noter qu’Air France contribue par ailleurs à la neutralité carbone de ses activités dans le cadre des systèmes d’achat d’unités d’émissions communs à l’ensemble de l’industrie : EU-ETS en Europe, et CORSIA au niveau mondial.

1 Rétrolien / Ping

  1. Flygskam ? Même pas peur! - SeniorVoyageur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.