Voyage annulé, avoir assuré

Les séjours et vacances annulées à cause du Covid-19 feront l'objet d'un avoir, valable 18 mois - DR

De nombreux seniors qui prévoyaient de partir en voyage ce printemps ont vu leur déplacement annulé en raison de la crise sanitaire. Ils pourraient prétendre à un remboursement mais les professionnels du tourisme proposent un avoir, valable 18 mois.

Le Premier ministre Edouard Philippe l’a reconnu ce lundi soir au journal télévisé de 20h de TF1 : « Certains secteurs, comme le voyage, voient la crise arriver avec encore plus d’impact que d’autres (…) Nous avons veillé à faire encore que ceux qui devaient se faire rembourser un voyage parce qu’il a été annulé compte tenu de la crise sanitaire puissent l’être par les entreprises qui leur ont vendu ce voyage sous forme de coupons de la même valeur, valable 18 mois« .

La règle habituellement dans ce genre de cas, c’est le remboursement. Mais la trésorerie des agences de voyage et des tour-opérateurs est à sec, ils ont donc obtenu gain de cause à Bercy, à titre de dérogation et pour permettre d’éviter les faillites en cascade.

Un décret doit être publié dans les prochains jours, à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi 25 mars mais Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères,en a détaillé les grandes lignes : les voyages organisés, les séjours tout compris et les prestations indépendantes comme un hébergement ou une location de voiture, qui auront été annulés en raison du Covid-19, pourront être reportés pendant 18 mois au moyen de l’avoir.
En revanche, ce dispositif ne concernera pas les transports secs, lesquels relèvent d’un « système juridique européen différent » , a-t-il précisé. Il concernera les annulations de voyages ayant eu lieu « à compter du 1er mars« , et « jusqu’au 15 septembre« .

Le professionnel pourra ainsi proposer « une prestation équivalente, d’un montant supérieur ou encore plusieurs séjours d’un montant inférieur » et au terme des 18 mois, si le client n’a pas utilisé son avoir, il pourra obtenir un remboursement.

Ce compromis satisfait globalement les associations de consommateurs, qui restent toutefois vigilantes. « On a bien un droit au remboursement qui n’est que différé et pas annulé« , souligne Alain Bazot, le président de l’UFC-Que Choisir. Il reste que certains voyagistes y vont un peu fort, en oubliant de dire que le remboursement est toujours possible, même s’il faudra être patient pour l’obtenir.

Par ailleurs les voyagistes et les associations de consommateurs sont d’accord sur un autre point, la souplesse de l’ordonnance du gouvernement. Comme toute bonne relation commerciale, l’agence de voyage pourra soit proposer une prestation équivalente à celle initialement prévue, soit plusieurs petits séjours d’un montant inférieur qui pourraient ainsi donner l’occasion aux seniors voyageurs de partir plusieurs fois.

1 Rétrolien / Ping

  1. Agences de voyage : en "avoirs" ou pas ? - SeniorVoyageur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.